3e jour de la Neuvaine

3e jour de la Neuvaine

3e jour de la Neuvaine

J’ai besoin de toi car la tâche est vaste et difficile!

En revenant de Montréal à Québec, Mgr de Laval rencontre une flottille de 60 canots, montée par plus de 300 Outaouais, qui remonte le fleuve. Il y aperçoit le
P. Ménard, jésuite, et lui demande où il va. Sur sa réponse qu’il se rend au lac Supérieur, l’évêque manifeste de l’inquiétude.  « Alors que dois-je faire, Monseigneur? »

Le prélat lui répond : « Mon Père, toute raison semble vous retenir ici ; mais Dieu, plus fort que tout, vous veut en ces quartiers-là. » Ces paroles sont pour le missionnaire une force et une consolation. « Que de fois, écrit-il, je les ai repassées dans mon esprit au milieu du bruit de nos torrents et dans la solitude de nos grandes forêts ! » (Août 1660)

Il peut être décourageant de répondre aux besoins des autres. Où est mon lieu de consolation et de motivation pour bien servir?

 

Retour à la démarche de la neuvaine 

 

 


Voir toutes les nouvelles