32e anniversaire de la béatification de Marie-Catherine de Saint-Augustin

32e anniversaire de la béatification de Marie-Catherine de Saint-Augustin

32e anniversaire de la béatification de Marie-Catherine de Saint-Augustin

Le 23 avril 1989, le Pape Jean-Paul II procédait à la béatification de Marie-Catherine de Saint-Augustin.

À cette occasion, il prononça une très belle homélie dont nous partageons ici la partie concernant Marie-Catherine de Saint-Augustin ; elle résume magnifiquement, en quelques lignes, ce qu’à été sa vie et son cheminement.

 

« Comme je vous ai aimés ». Telle est la règle de l’amour des chrétiens : se laisser saisir par le Christ, aimer avec lui, modeler toutes ses actions sur son infinie générosité.

Marie-Catherine de Saint-Augustin fut animée d’un tel amour. Très tôt, elle répondit à l’appel du Seigneur, sans réserve, humblement fidèle à toute l’exigence spirituelle, communautaire, apostolique et charitable qui marquait la vie des Augustines de la Miséricorde. Elle a su « être à Dieu et n’avoir à cœur que son service ».

Dans le secret de son âme, il lui fut donné d’être sans cesse présente à Dieu, au Christ rédempteur. Elle demeurait unie au Sacré Cœur de Jésus et donnait toute sa confiance au Saint Cœur de Marie. Les tourments douloureux de la tentation ne purent atteindre sa sérénité ni affaiblir une expérience mystique hors du commun. Mais sa souffrance intime et cachée, elle l’acceptait en « prenant sur soi les misères et les maux des autres ». Face aux péchés des hommes, sa réponse était le sacrifice d’elle-même, en union avec la Croix du Sauveur, pour « gagner les cœurs à Dieu ».

Dans un désir missionnaire ardent, elle rejoignit ses sœurs au Canada, pays qu’elle aima de toute ses forces. Apôtre infatigable, elle fut aussi généreuse à remplir de lourdes charges qu’infiniment habile et patiente à soigner avec amour les malades. Dans le printemps spirituel du premier âge de l’Église au Canada, on peut inscrire parmi les « fondateurs » Marie-Catherine, cette religieuse dont « la main aussi bien que le cœur n’étaient que charité ».

(Pape Jean-Paul II)

 

Photo: Bannière présentée lors de la béatification à Rome.


Voir toutes les nouvelles