Neuvaine préparatoire à la fête de Saint-Joseph

Neuvaine préparatoire à la fête de Saint-Joseph

Neuvaine préparatoire à la fête de Saint-Joseph

La neuvaine préparatoire à la fête de Saint-Joseph (19 mars), étant entamée depuis le 10 mars, nous voulons souligner de façon particulière cette belle et grande fête et rappeler la dévotion que portait en son cœur la bienheureuse Catherine de Saint-Augustin envers ce protecteur et patron principal du Canada.

D’abord, pour comprendre un peu mieux le contexte historique dans lequel prit racine cette dévotion qui lui était chère, il convient de rappeler quelques faits.

C’est le 19 mars 1624 que les Récollets, premiers missionnaires de la Nouvelle-France, choisirent Saint-Joseph, par un vœu public fait à Québec et auxquels s’étaient associés tous les habitants, pour patron du pays et protecteur de cette Église naissante. Ainsi, tout comme il avait été le protecteur de la Sainte Famille, qui contenait en germe l’Église du Christ, il allait veiller au bon développement d’un nouveau rameau de celle-ci en terre d’Amérique.

La fête de Saint-Joseph était une des grandes solennités du pays et se célébrait toujours avec beaucoup de réjouissance. En l’an 1637, la veille de la fête, le gouverneur fit faire des feux de joie et d’artifices comme il ne s’en était encore jamais vu en ce pays. Le lendemain, jour de la fête, la célébration se faisait à l’église et tout le monde s’y comporta comme en un jour de Pâques.

De plus, la coutume s’établit rapidement de donner le nom de Joseph comme premier patronyme au baptême.  Cette coutume se perpétua et est encore en vigueur de nos jours.

 

C’est donc dans ce contexte de forte dévotion dans la colonie que Catherine développa en elle-même un grand amour pour le plus grand saint qui soit, lui qui a eu l’insigne honneur de veiller au bien-être matériel du Fils de Dieu et de sa Divine Mère durant leur passage sur la terre.

Pour marquer concrètement cette dévotion, à l’occasion de sa confirmation le 24 août 1659, elle ajouta à son nom celui de Joseph. Catherine étant son nom de baptême, elle y avait ajouté le nom de Saint-Augustin au moment de sa profession à Bayeux et celui de Marie juste après son arrivée en Canada, soit le 17 septembre 1648. Ainsi, elle porta désormais le nom complet de Marie Catherine Joseph de Saint-Augustin.   

L’on attribut habituellement au saint ou à la sainte dont on a le même prénom la fonction de « saint patron », autrement dit de protecteur particulier pour nous. Ceci étant dit, Catherine avait donc aussi la protection spéciale de Saint-Joseph et de la Vierge Marie pour qui elle avait l’amour total d’un enfant envers sa mère.

Saint-Joseph, soyez notre protecteur comme vous l’avez été pour Catherine de Saint-Augustin et pour tout notre pays.

Pour terminer, nous vous partageons la belle prière que les sœurs Augustines ont choisi pour la neuvaine préparatoire et que tous peuvent réciter simplement dans leur foyer.

 

 

Toi qui as su si bien entourer Jésus et Marie quand ils étaient auprès de toi, protège notre pays, veille sur notre famille, sur les jeunes, les enfants, les sans-abri, les personnes seules.

Sois notre intercesseur auprès du Père et de son fils Jésus pour que la paix règne dans le monde, pour que les dirigeants mettent de l’avant la justice, la droiture, le bien-être de tous et que chacun vive dans la dignité.

Nous te le demandons par Jésus ton Fils bien-aimé et notre frère. Amen

 

 


Voir toutes les nouvelles